Papillomavirus humain, types de papillomes

Papillomes et verruessont des lésions cutanées bénignes. Son apparition est causée par le papillomavirus humain (HPV).

Ces excroissances gâchent l'apparence et minent la confiance en soi. Après tout, ils se produisent généralement dans des endroits ouverts : visage, cou, décolleté. De plus, ces bosses sont blessées par les vêtements et deviennent enflammées. Mais le plus désagréable, c'est quand des papillomes et des condylomes apparaissent sur les organes génitaux. Ils peuvent non seulement ruiner la vie intime, mais aussi provoquer le développement d'une tumeur cancéreuse.

La maladie causée par le papillomavirus est appelée papillomatose. Cette maladie est fréquente chez les personnes sexuellement actives. Selon certains rapports, 80% des femmes adultes ont leurs manifestations. 70% d'entre eux étaient sexuellement infectés. Chez les hommes, les signes externes de la maladie sont beaucoup moins fréquents - 1% ont des verrues sur les organes génitaux, 30 à 40% ont une évolution asymptomatique de la maladie.

Il y a deux périodes dans la vie d'une personne où le risque d'infection est particulièrement élevé. Le premier se situe au début de la vie sexuelle à 17-25 ans, et le second au plus fort des nouveaux partenariats à 35-40 ans. En raison des particularités du développement de l'immunité, les enfants et les adolescents infectés par leurs parents sont très sensibles à ce virus.

Les personnes âgées et obèses sont plus sujettes à l'apparition de papillomes. Ils ont ces néoplasmes apparaissent dans les plis de la peau et sur le visage.

L'infection par un virus n'entraîne pas toujours l'apparition de papillomes. L'agent causal vit dans les cellules de la peau, et si l'immunité d'une personne est forte, elle fait face avec succès à cette infection. Mais si les défenses de l'organisme chutent, des verrues ou des papillomes apparaissent sur la peau.

Beaucoup s'intéressent à la différence entre les papillomes et les condylomes. En fait, ce sont des manifestations de différentes formes du même virus.

comment sont les verrues

verrues- Ce sont des néoplasmes bénins causés par les papillomavirus humains de types 6 et 11. Certains scientifiques pensent que les condylomes sont plus susceptibles de dégénérer en tumeurs cancéreuses. Ils se trouvent dans la région génitale et l'anus (anus), mais peuvent parfois apparaître près de la bouche. Les verrues apparaissent généralement sous la forme d'une éruption cutanée composée de nombreux éléments. Ils ont la propriété désagréable de fusionner et d'atteindre de grandes tailles. Sur la membrane muqueuse des organes génitaux, ils se développent sous la forme d'une crête de coq.

Les verrues sont rouges ou brunes sales, mais sur les organes génitaux, elles sont plus claires. Au toucher, ils sont plus doux et plus doux que les papillomes. Dans leur structure, ils ressemblent à de nombreuses villosités qui ont poussé ensemble à la base.

Les verrues sont plus contagieuses et ont tendance à réapparaître après le traitement. Il en existe trois variétés : verrues génitales, plates et intraépithéliales. Ces formations doivent être supprimées. Dans le même temps, les médecins enregistrent tous les cas de condylomatose.

papillomes du corps humain

papillomes- Ce sont des tumeurs bénignes causées par des variétés moins dangereuses du papillomavirus humain, le plus souvent les types 1, 2, 3, 4 et 10. Le risque de développer une tumeur oncologique dans ce cas est faible, les papillomes sont plus un défaut esthétique qu'un problème pour de vrai. Ils sont situés sur différentes parties de la peau : sur les paupières, dans la bouche et les lèvres, sur la poitrine et le cou, les aisselles. Mais ils peuvent aussi être sur les organes génitaux.

Les papillomes sont plus clairs que les verrues : roses, blancs, nacrés ou brun clair. En règle générale, ils apparaissent un par un, ils ne fusionnent pas. Ils dépassent rarement 1 cm de hauteur. L'apparence des papillomes est également différente - ce sont des formations arrondies et irrégulières sur une tige. Ils ressemblent à du chou-fleur et sont fermes au toucher.

Les papillomes répondent mieux au traitement et peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps. Cela arrive dans 20% des cas.

Alors, résumons. Les papillomes sont une forme de manifestation moins dangereusepapillomaviruspersonnes. Mais les verrues doivent être enlevées. Mais il est difficile de distinguer indépendamment le condylome du papillome, car chaque personne a sa propre maladie. Alors, dans tous les cas, consultez un médecin pour obtenir des conseils.

papillomes cutanés

Causes des papillomes

papillomavirus humain dans le corps

Le papillome est une tumeur ronde bénigne sur une tige mince, qui ressemble à une papille en forme. Mais ce n'est pas la maladie elle-même, mais ses conséquences. Les papillomes peuvent être comparés aux champignons. Bien qu'on les voie en surface, le mycélium a étendu ses filets sous terre. C'est le cas des papillomes, tout est exactement pareil.

La cause de cette maladie infectieuse est le papillomavirus humain (HPV). Il pénètre dans la peau et commence à se multiplier dans sa couche superficielle - l'épithélium squameux. Le virus, comme un mycélium, se trouve toujours dans l'épaisseur de la peau. Mais lorsque l'immunité diminue et qu'une quantité suffisante de l'agent pathogène s'accumule, cela modifie les noyaux des cellules épithéliales. Et à cause de cela, ils commencent à produire une "mauvaise" progéniture. Les cellules cutanées mutées du virus se développent activement et provoquent l'apparition d'un papillome.

Modes de transmission et méthodes d'infection

  1. par contact sexuel.La fine membrane muqueuse des organes génitaux est très sensible au virus. Si votre partenaire a des papillomes génitaux, la probabilité d'infection est de près de 100 %. L'utilisation du préservatif peut réduire le risque. Mais si les conséquences se situent dans un endroit non protégé (par exemple, le périnée), une infection se produira dans ce cas. Il ne faut pas oublier que tout type de contact sexuel et même les baisers sont dangereux avec ce partenaire.
  2. De la mère à l'enfant lors de l'accouchement.Cela se produit lorsque la future mère a des verrues sur les organes génitaux internes ou externes. Lors de l'accouchement, l'enfant avale le virus et développe des papillomes dans le larynx. Cette forme de la maladie est difficile à traiter.
  3. À travers des articles ménagers. Surtout souvent, l'infection se produit à travers des serviettes, des chiffons, des rasoirs, des épilateurs. De cette façon, les enfants de parents malades sont infectés.
  4. Infection dans les lieux publics.Les vestiaires, les piscines et les vestiaires des gymnases peuvent être dangereux. Le virus laissé par une personne malade sur des surfaces mouillées ne meurt pas. Provoque une infection si l'infection atteint la peau lésée. Mais la probabilité de cela n'est pas grande.
  5. Autoinfection. Cela signifie qu'un papillome peut provoquer l'apparition d'une douzaine de néoplasmes supplémentaires. L'auto-infection se produit lors du rasage ou de l'épilation à la cire, lors du frottement avec les vêtements.

Papillomavirus humain, types de papillomes

diagnostic des papillomes humains

Le virus du papillome humain (VPH) est l'un des plus répandus sur la planète. L'agent causal de la maladie elle-même est un double brin d'ADN contenant des informations génétiques, entouré d'une enveloppe protéique protectrice. Il en existe plus de 100 variétés. Parmi ceux-ci, 40 provoquent des maladies chez l'homme. Selon le type d'agent pathogène, la maladie a différentes manifestations : verrues, papillomes acérés, plats ou intradermiques et cancer des organes organes génitaux.

Après l'infection, le virus pénètre dans les noyaux des cellules de la peau et commence à s'y multiplier. Cela continue pendant environ 3 à 12 mois. Cette période s'appelle la période d'incubation : le virus est déjà dans l'organisme, mais les manifestations extérieures sont encore invisibles.

Ensuite, si le système immunitaire est affaibli, des papilles microscopiques composées de nombreuses cellules apparaissent à la surface de la peau. Progressivement, ils augmentent et peuvent atteindre 10 centimètres. Si le système immunitaire est fort, la papillomatose ne se manifeste pas ou une auto-guérison se produit, ce qui peut survenir chez les jeunes de moins de 25 ans, après un accouchement ou lorsqu'une maladie chronique a reculé.

Il existe plusieurs types de papillomavirus :

  1. Papillomavirus non oncogènes (HPV 1, 2, 3, 4, 5, 63).Ce groupe de virus ne provoque pas de renaissance dans les cellules de la peau. Les types de VPH 1, 2, 4 et 63 provoquent généralement des verrues plantaires et vulgaires sur les orteils. 3 et 10 provoquent des verrues planes, autrefois considérées comme une forme grave de la maladie. En fait, de cette façon, le corps essaie de limiter la propagation du virus. Il semble créer un "sarcophage" autour des cellules affectées.
  2. Papillomavirus oncogènes à faible risque oncogène (HPV 6, 11, 42, 43, 44). Ces types de virus peuvent éventuellement causer le cancer, mais le risque qu'une telle maladie se développe n'est pas très élevé. Les cellules de l'épithélium squameux de la peau ne mutent que si l'organisme est affecté par des facteurs cancéreux : tabagisme, mauvaise écologie, utilisation prolongée de contraceptifs hormonaux. Les virus de types 6 et 11 provoquent généralement le développement de papillomes dans le larynx et de verrues génitales sur les organes génitaux.
  3. Papillomavirus oncogènes à haut risque (VPH 16, 18, 31, 33, 35, 39, 45, 51, 52, 56, 58, 59 et 68)L'infection par ces virus conduit souvent au cancer, en particulier aux tumeurs du col de l'utérus et du larynx. Ils provoquent également une néoplasie, une affection précancéreuse qui se manifeste par une modification de la structure des cellules utérines. Le plus dangereux de ce groupe est le VPH 16. Ce type de virus cause 50 % des cas de cancer. La 18e souche est également assez agressive et provoque souvent un gonflement cervical. Les types 31 et 35 provoquent la papulose bowénoïde chez les hommes et les femmes, ce qui peut provoquer un cancer du pénis et du col de l'utérus. Les types de VPH 51 et 56 sont considérés comme les moins cancérigènes de tout le groupe, sont plus faciles à traiter et peuvent être excrétés par le corps par eux-mêmes.

Pronostic de l'évolution de la maladie

Le pire pronostic pour le virus de type 18. La maladie peut se transformer en cancer en 3 à 5 ans, ce qui dissout rapidement les métastases dans d'autres organes. La tumeur se comporte de manière agressive et se développe profondément dans les organes génitaux. Le pronostic de l'infection de type 16 est un peu meilleur, mais la probabilité de récidive tumorale après traitement est élevée.

Le pronostic pour 31, 33, 35, 39, 52, 58, 59 types de virus est défavorable. Après 2-3 ans après le traitement, la maladie se manifeste à nouveau et devient souvent maligne. Les cancers causés par ces types de virus ont des taux de mortalité élevés.

De tels pronostics défavorables devraient alerter une personne si elle trouve même une petite bosse sur la peau. Il est nécessaire de consulter un dermatologue ou un gynécologue qui pourra diagnostiquer avec précision.
Vous pouvez déterminer le type de papillomavirus humain dans les laboratoires. Pour ce faire, enduisez ou grattez la zone de peau où il y a des excroissances. Ensuite, l'ADN du virus est déterminé en laboratoire. Les types de papillomavirus diffèrent les uns des autres par la structure des sections du brin d'ADN. Aide à reconnaître les différencesréaction en chaîne par polymérase (PCR).

Symptômes et à quoi ressemblent les papillomes cutanés?

Papillomes sur le visage (photo)

papillomes dans le contour des yeux

Ces excroissances bénignes se retrouvent souvent aux endroits où la peau est plus fine : près des yeux, autour du nez et de la bouche. Et chez les hommes sur le menton dans la zone de rasage. Les excroissances peuvent apparaître individuellement ou en groupes. En apparence, ce sont des bosses arrondies ressemblant à des papilles allongées ou à du chou-fleur. Les papillomes sur le visage sont roses ou brunâtres.
Tout d'abord, une petite bosse, semblable à un bouton, apparaît à la surface de la peau. Peu à peu, il augmente de taille, se développe latéralement. En diamètre, le papillome atteint jusqu'à 3 cm, sa base est plus étroite et le chapeau est rond et tubéreux.

Si chez la femme le papillome sur le visage cause surtout des problèmes esthétiques, chez l'homme c'est plus difficile. Les excroissances sont constamment blessées pendant le rasage, ce qui peut provoquer une grave inflammation.

Une personne est infectée par contact corporel avec une personne malade. Il peut s'agir de câlins, de contacts sexuels ou, par exemple, de serviettes partagées. Du moment de l'infection à l'apparition des papillomes sur le visage, cela peut prendre de 3 mois à un an. Souvent, des excroissances se forment sur la peau après des infections, un stress sévère, une hypothermie, pendant la grossesse, lorsque l'immunité baisse.

Papillomes sur la peau du cou et du corps (photo)

papillomes sur la peau du cou

Les papillomes peuvent apparaître n'importe où sur le corps. Sa localisation dépend du sexe, de la voie d'infection et du type de VPH. Certaines variétés du virus provoquent l'apparition de verrues principalement sur les organes génitaux, d'autres sur le corps. Chez les hommes, les papillomes apparaissent le plus souvent sous les aisselles, sur les côtés du corps et sur le cou. Chez les femmes, elles surviennent sur les seins, sous les seins, sur les mamelons et sous les aisselles. Mais des excroissances peuvent aussi se produire sur d'autres parties du corps : sur le ventre, le dos, les hanches.

Les papillomes dans le corps surviennent en moyenne 3 mois après l'infection. Mais le virus peut se nicher dans la peau pendant plusieurs années et ne se manifester qu'après la chute des défenses immunitaires de l'organisme.

Bien que le papillome sur la peau du cou et du corps soit petit, il peut être confondu avec la chair de poule. Mais il grossit progressivement et commence à apporter son lot d'inconvénients : il s'accroche aux vêtements, s'enflamme, saigne. Dans ce cas, vous ne pouvez pas reporter la visite chez le médecin.

Papillomes sur la peau des mains (photo)

papillomes sur les mains

Des papillomes ou des verrues vulgaires apparaissent souvent sur la peau des mains, qui sont causées par les types de VPH 3 et 10. Ils sont transmis d'une personne malade à une personne en bonne santé et se développent généralement dans des endroits où il y avait de petites lésions sur la peau, en particulier près des ongles. De l'infection à l'apparition des verrues, il faut environ 2 à 6 mois.

Les papillomes sur les mains ont leurs propres caractéristiques. Ils sont plus plats et ne reposent pas sur une jambe étroite, mais directement sur la peau. Ce sont de petites formations arrondies de couleur jaunâtre avec une surface kératinisée irrégulière. Au toucher, ils sont denses et rugueux. Les éléments voisins fusionnent souvent et peuvent atteindre une grande surface. Ils sont généralement situés sur les doigts, les paumes et chez les enfants et les genoux. Cela est dû au fait que les bébés rampent sans vêtements. Chez les enfants, les verrues apparaissent plus souvent que chez les adultes car leur peau est plus fine et plus sensible au virus.

Papillomes sur la peau des pieds (photo)

papillomes sur la peau des pieds

Ces excroissances bénignes sur la plante des pieds sont parfois appelées épines. Ils provoquent des douleurs et des brûlures lors de la marche et peuvent causer beaucoup de problèmes à une personne.

La maladie est causée par le virus du papillome humain, ou plutôt par ses types 1, 2 et 4. 4 à 6 semaines après l'infection, un gonflement léger et léger apparaît sur la peau. Peu à peu, il grossit et devient jaune. Sa surface devient non homogène, irrégulière ou poilue. La croissance entoure le bord saillant. Dans 30% des cas, les papillomes de la semelle disparaissent d'eux-mêmes. L'auto-guérison se produit principalement chez les jeunes ayant une forte immunité.
Parfois, les papillomes plantaires sont confondus avec des cors qui apparaissent à la suite d'une compression prolongée des pieds avec des chaussures. Mais le motif de la peau reste sur le cal et la surface de la verrue plantaire est constituée d'éléments arrondis séparés.

Enlèvement des papillomes cutanés

élimination des papillomes au laser

Les papillomes sont enlevés lorsqu'ils gâchent leur apparence, sont souvent blessés, enflammés ou ont tendance à dégénérer en une tumeur cancéreuse. Le principal traitement des papillomes est leur élimination. Mais pour que les verrues ne vous dérangent plus jamais, vous devez suivre un traitement:

  • Médicaments immunostimulants pour renforcer les défenses de l'organisme.
  • Antiviraux. Ils ne détruisent pas l'agent pathogène, mais limitent seulement sa croissance.
  • médicaments cytotoxiques. Ces médicaments provoquent la mort des cellules qui composent les papillomes et les verrues. Ils sont utilisés lorsque l'éruption cutanée est très fréquente et que le larynx et d'autres organes internes sont touchés. Ces médicaments peuvent provoquer des effets secondaires graves.

Mais le seul moyen efficace est l'enlèvement mécanique. La médecine moderne offre plusieurs façons de le faire. Jetons un coup d'œil à ses caractéristiques.

Ablation chirurgicale des papillomes.

L'opération est réalisée si la taille du papillome est supérieure à 1 cm ou si l'on soupçonne la présence de cellules cancéreuses dans la formation. Plusieurs fois, le médecin a excisé et certains tissus sains. Cela est nécessaire pour que la conséquence ne réapparaisse pas. Après le retrait, une suture est appliquée. L'intervention se déroule sous anesthésie locale et dure 10 à 15 minutes. Dans ce cas, le patient ne ressent pas de douleur.

Dans certains cas, lorsque le papillome a une tige mince, il est coupé avec des ciseaux chirurgicaux. Ensuite, le vaisseau qui l'a alimenté en sang est scellé (coagulé) à l'aide d'un électrocoagulateur. La zone est traitée avec un antiseptique.

Inconvénients de la méthode: une assez grande surface de peau est retirée. Il faut beaucoup de temps pour guérir, après l'opération, des cicatrices et des cicatrices peuvent apparaître.

Cautérisation des papillomes avec de l'azote liquide.

cautérisation des papillomes avec de l'azote liquide

Un autre nom pour cette méthode est la cryodestruction, c'est-à-dire la destruction par le froid. Une fois que la tumeur (papillome) a été examinée et que l'analyse a montré qu'elle est bénigne et qu'elle ne contient pas de cellules altérées, vous pouvez procéder à l'opération.

Le médecin touche le papillome avec un coton-tige imbibé d'azote liquide ou un mamelon spécial. La température de l'azote est de -196 degrés. Le temps d'exposition est de 5 à 20 secondes. La durée de la cautérisation dépend de la taille du papillome. Au contact de l'azote liquide, l'eau des cellules gèle, se transforme en glace et ses cristaux détruisent les papillomes.

La procédure est indolore, mais si la peau de ce site est très sensible, elle est anesthésiée par une injection de novocaïne dans le site douloureux. Après le traitement à l'azote, la peau devient blanche et progressivement une petite cloque remplie d'un liquide clair ou rose se forme à cet endroit. La peau qui l'entoure est rouge et enflée. À ce stade, une personne peut ressentir une gêne - brûlure et picotement. Mais ils passent lentement.

Après la procédure, le médecin conseille de traiter la peau avec une solution d'alcool borique ou de permanganate de potassium 2 fois par jour pendant une semaine. La pommade prévient l'infection, augmente l'immunité locale et réduit le risque de récidive du papillome.

La cloque éclate après 3-4 jours et se transforme en une croûte qui protège la plaie des dommages. Peu à peu, la couche supérieure disparaît et une peau rose saine reste en dessous.

L'élimination à l'azote liquide est recommandée si les papillomes sont situés sur les paupières ou les petites articulations. La cryodestruction est également utilisée pour éliminer les excroissances sur les organes génitaux.

L'inconvénient de la méthode: si le médecin fige légèrement la zone malade de la peau, la récurrence du papillome est alors possible. Trop de congélation endommage les tissus sains et provoque des cicatrices.

Enlèvement des papillomes au laser.

Avant le retrait, une analyse est effectuée pour exclure la présence de cellules cancéreuses. Le site où se trouve la verrue ou le papillome est engourdi avec un spray de lidocaïne. Le patient est invité à porter des lunettes de protection.

Un faisceau de faisceaux laser est dirigé vers le néoplasme. Un papillome est affecté pendant pas plus d'une minute. Le laser évapore l'eau des cellules malades, celles-ci rétrécissent et se transforment en croûte. Au bout d'une demi-heure, la peau qui l'entoure devient rouge et enflée, c'est une réaction normale qui passera en quelques jours.

La croûte tombe d'elle-même en 5-7 jours. À sa place se trouve une peau rose lisse. Peu à peu, sa couleur devient uniforme et il n'y a aucune trace de papillome au site du défaut. Il faudra environ 2 semaines pour une guérison complète. Pendant cette période, vous devez protéger votre peau des rayons directs du soleil. Sinon, une tache brun foncé apparaîtra sur le site du papillome.

La cautérisation au laser des papillomes empêche l'infection de la plaie par des micro-organismes et scelle les vaisseaux. Par conséquent, les saignements pendant et après la chirurgie ne se produisent pas.

La croûte qui s'est formée sur le site du papillome n'est pas recommandée pour être trempée et cuite à la vapeur pendant 3 jours. De plus, jusqu'à la guérison complète, vous ne pouvez pas appliquer de produits cosmétiques décoratifs. Cela évitera l'apparition de cicatrices. Traitez cette zone avec une solution de permanganate de potassium ou une pommade cicatrisante avec un antibiotique, selon les recommandations d'un médecin.
À l'aide d'un laser, les papillomes des bras, des jambes, du visage et des organes génitaux sont éliminés.

L'inconvénient de la méthode: lors de l'élimination de gros papillomes avec un laser, des cicatrices peuvent rester. La cryodestruction peut conduire au fait que le papillome diminuera en hauteur, mais augmentera en largeur

Électrocoagulation des papillomes.

Il s'agit de l'élimination des néoplasmes à l'aide de courant électrique. Un électrocoagulateur spécial vous permet de sécher la base étroite du papillome ou la verrue entière. Après cela, la croissance est facilement séparée de la peau. Le saignement de la plaie ne se produit pas car les vaisseaux sont scellés par le courant.

La récupération prendra 7 à 10 jours. À ce moment, il est recommandé de traiter les croûtes avec de la teinture alcoolique de calendula 2 fois par jour. Cela aidera à prévenir l'infection. Une fois la croûte tombée, une fine peau rose se trouve en dessous, qui doit être protégée des blessures et de la lumière directe du soleil.

Le principal avantage de cette méthode est que le papillome peut être envoyé pour examen à un oncologue.
Inconvénients de la méthode. S'il ne suffit pas de traiter la zone où se trouvait le papillome, après un certain temps, il peut repousser. Le retrait des zones sensibles (génitales) peut être douloureux.

Quelle est la meilleure façon d'enlever le papillome sur le visage et le corps?

Enlèvement des papillomes sur le visage

Les papillomes sur le visage sont un manque d'apparence important. Par conséquent, son retrait est une procédure effectuée très fréquemment. Le choix de la méthode dépend de la taille de l'accumulation et de sa structure.

L'élimination des papillomes avec de l'azote liquide est courante dans de nombreuses cliniques et salons. Après cela, dans la plupart des cas, aucune cicatrice ne se produit sur la peau.

L'enlèvement au laser est également très populaire. Le spécialiste mesure précisément la force du laser. Cela aide à "évaporer" les cellules du papillome, mais n'affecte pas les tissus sains. Il est considéré comme la procédure la plus sûre car le laser détruit les microbes qui causent l'inflammation.

L'électrocoagulation et le retrait traditionnel au bistouri sont plus douloureux et les plaies après ces opérations guérissent plus longtemps.

Si vous préférez être traité avec des remèdes naturels, essayez d'éliminer les imperfections du visage à l'aide d'absinthe, de chélidoine ou de jus de souci. Pour ce faire, humidifiez le papillome plusieurs fois par jour avec du jus qui dépasse de la tige de la plante.

Enlèvement des papillomes sur la paupière

La peau des paupières est très fine et développe souvent une éruption cutanée. L'élimination des papillomes sur la paupière nécessite une précision particulière. Alors n'allez pas dans des salons au hasard. Il est préférable de confier ce travail à un dermatologue.

Les meilleurs résultats sont obtenus par élimination à l'azote liquide ou au laser. Ces méthodes vous permettent de faire la procédure sans sang et de prévenir l'infection bactérienne de la plaie.

Enlèvement des papillomes sur le cou

Les papillomes de cette zone sont souvent blessés par des vêtements ou des bijoux, ils deviennent enflammés. Pour prévenir l'infection, les médecins recommandent de les retirer.

La méthode la plus courante est la cautérisation des excroissances avec un faisceau laser. L'opération ne dure pas plus de 1 minute pour 1 croissance. Cette méthode ne protège pas complètement contre la récidive des papillomes, mais elle réduit tout de même le risque.

L'électrocoagulation est également utilisée. Un instrument fin, traversé par un courant à haute fréquence, chauffe les tissus et tue le virus. Après cette procédure, le papillome peut être envoyé pour recherche.

La chirurgie par ondes radio a également un excellent effet. Une fine boucle métallique est appliquée sur la peau autour du papillome. Il crée des ondes radio. Sous son action, les cellules de la peau "s'assèchent" et la croissance disparaît. Selon le principe de fonctionnement, la méthode est similaire à l'enlèvement au laser.

Enlèvement du papillome sur le corps

élimination du papillome sur le corps

Il est nécessaire d'éliminer les papillomes dans le corps lorsqu'ils sont trop nombreux, ils grossissent et fusionnent, s'enflamment et provoquent des troubles. Vous pouvez vous en débarrasser à l'aide d'une opération traditionnelle. Les gros papillomes sont coupés au scalpel. Dans le même temps, une zone de peau saine est également capturée pour éliminer toutes les cellules touchées par le virus. Mais cette méthode est utilisée lorsque des cellules cancéreuses sont suspectées d'être apparues.

Une méthode plus moderne et plus douce est la cryodestruction. L'azote liquide gèle rapidement le papillome et il disparaît. La croûte restante doit être traitée 2 fois par jour avec une teinture alcoolique de souci et protégée de l'eau.

Si possible, vous pouvez retirer le papillome avec un laser ou à l'aide d'un électrocoagulateur.
Une fois les papillomes retirés, le patient peut rentrer chez lui presque immédiatement. Mais le patient doit encore suivre un traitement antiviral et veiller à renforcer son système immunitaire.